ÉQUIPE

MAXIME BIZET/ COMEDIEN commence tôt le théâtre avant d'intégrer le Conservatoire Régional de Tours pendant ses années de licence d'histoire de l'art. Il y travaille le texte et le jeu avec Philippe Lebas et le clown avec un disciple de Mario Gonzalez, Didier Giraudon. Afin de suivre un master de recherches en cinéma, Maxime arrive à Paris où il intègre le Conservatoire Municipal du 10e arrondissement. Il travaille l'art dramatique avec Sandra Rebocho et Sylvie Pascaud, abordant des textes de Jon Fosse, Corneille, Hanokh Levin, Fabrice Melquiot ou encore Sénèque. Il suit également des cours de marionnettes, de danse, de chant et de masque. C'est pendant cette formation qu'il s'attaque aussi à la mise en scène et monte L'homosexuel ou la dificulté de s’exprimer de Copi puis Liberté à Brême de Rainer Werner Fasbbinder. En 2015, il entame un travail de création autour de la pièce Une petite douleur de Harold Pinter. Il a également la chance de jouer à la MPAA pour les Prises d'auteurs, édition 2013 dans La méthode de Sabine Revillet et au théâtre du Rond- point lors de l’événement Conservatoires en scène, édition 2014, dans le projet On n'est pas là pour être ici mis en scène par Justine Dibling. Il donne également des cours d'improvisation théâtrale au Lycée Condorcet depuis 2011. Il intègre l'équipe d'ANTIGONE//Le monde est une merveille en 2015 en interprétant le rôle de Polynice.

THOMAS BLETON/ COMEDIEN sors en 2012 de la faculté de Rennes II, diplômé d'un master d' Histoire de l'Art option paysage, ainsiquedu diplôme de paysagiste-concepteur de l'École Supérieure d' Architecture des Jardins et du Paysage. Après avoir cherché, un an durant, les fondements de la perception des grandes plaines et plateaux agricoles en Île-de-France (année durant laquelle, il aura en parallèle participé à une création collective de danse, théâtre et vidéo), il donne la réplique à un ami comédien passant les conservatoires, se prends au jeu, et entre en septembre au conservatoire du douzième arrondissement de Paris. Au cours de ses trois années de conservatoire, il perfectionne en théâtre avec Carole Bergen, ainsi qu'en mouvement et en danse avec Nadia Vadori-Gauthier (enseignante en Body mind centering). Il découvre aussi le spectacle vivant sous multiples coutures (chant, danse, poésie, conte, théâtre, cirque), et travaille sous le regards bienveillant de nombreux artistes tels que Thierry Thieû niang, François Rancillac, Assane Timbo, Nina Dipla... En 2014, avec plusieurs amies, il monte sa compagnie de danse théâtre, Les Occiputs, et joue leur première création, Chercher la femme. En 2015, il n'est pas admissible au concours des grandes écoles auxquelles il a postulé. Qu'à cela ne tienne, il poursuit la diffusion de Chercher la femme, entame la seconde création des Occiputs, est invité à participer, en tant que danseur, à la création d'un Sacre du printemps et intègre Antigone //Le monde est une merveille en interprétant Etéocle.

LUCAS BORZYKOWSKI/ COMEDIEN entre en classe préparatoire littéraire, après avoir suivi quelques cours de théâtre au lycée, où il s’initie au théâtre en tant que théoricien et spectateur. En 2013, il entre au Laboratoire de Formation au Téâtre Physique où il se forme au jeu, mais aussi à la direction d’acteurs, ainsi qu’à différentes disciplines (masque, clown, danse contemporaine). Il crée par la suite le collectif Nash avec la quasi totalité de la promotion sortante, autour d’un projet d’adaptation portant sur la pièce Douze Hommes en Colère, dirigé par Camille Durand-Tovar. Parallèlement, il poursuit ses études universitaire, et rédige un mémoire à la Sorbonne-Nouvelle sur la question du collectif, et des enjeux politiques et/ou économiques de cette forme de vivre-ensemble. Il intègre en 2016 l'équipe d'ANTIGONE//Le monde est une merveille en interprétant le rôle d'Hémon.

ALEXANDRA D'HEROUVILLE/ COMEDIENNE débute sa formation au cours de Francine WalterLaudenbach après une double licence lettres/ théâtre à Paris III. Elle travaille en parallèle avec la Compagnie du Vélo Volé. De 2010 à 2013, elle se forme à l’école Claude Mathieu. Elle a participé à des performances à la Cité de la Mode et au Musée de la Chasse, a joué dans Moscoï au festival des « mises en capsules » au Ciné 13 et travaille comme assistante sur le spectacle des Contes de Ionesco au théâtre de Poche. Elle joue également dans  une adaptation du roman Fédor Dostoïevski Les frères Karamazov mis en scène par Olivier Fenoy et Cécile Maudet au théâtre de l’Epée de bois avec la compagnie du théâtre de l'arc-en-ciel et joue dans Déluge de H. Bauchau, adapté et mis en scène par Estelle Baudou. En 2016, elle co-met en scène avec Fanny Bloc, Le chef d'oeuvre inconnu d'après la nouvelle d'Honoré de Balzac. Elle intègre ANTIGONE//Le monde est une merveille en 2013 à sa création.

JEANNE DIDIER/ METTEURE-EN-SCENE commence le théâtre en 2002 au sein de La Compagnie de la Lune de Géraldine Kergot. Elle y pratique tant l’improvisation que le travail de texte. En 2006, elle s’engage dans l’option théâtre du lycée Maurice Genevoix, dirigée par M. Philippe RenaultElle intègre la section lycéen des Cours Simon en terminale pour s’engager dans la formation professionnelle l’année suivante. Elle intègre l’École Claude Mathieu où elle y travaille l’interprétation, l’improvisation, l’expression corporelle, la technique vocale, le clown, le masque, le contre-sexe, et le chant. Elle intègre l’Ensemble Esprits Libres
pour le projet (...) Je meurs comme un pays (...) (DimitrisDimitriadis/ Daniel Monino). Elle participera, en tant que comédienne, à de nombreux projets lié à Esprits Libres. Elle créé en 2014 le spectacle ANTIGONE//Le monde est une merveille. Elle participe en tant que comédienne à de nombreux projets: Les Kangourous avec la compagnie AMAB, Le chef d’oeuvre inconnu avec la compagnie du Marteau, Cymbeline avec la compagnie Le sens opposé. Elle fonde en 2016 la compagnie SPECTAR[É].

SANDY FAHRI/ COMEDIENNE s'épanouie sur les planches depuis son plus jeune âge. Cabaret, comédie musicale et théâtre, radio, photos et tournage, tout est prétexte à jouer et à rencontrer. Dans un désir d'apprentissage toujours plus grand, elle obtient son Bac théâtre puis sa Licence en Art du spectacle et enfin son Master en Théâtre et Culture du Monde à Besançon. Ses bagages en main, elle débarque à Paris pour se professionnaliser avec sa coach Hélène Zidi du Laboratoire de l'Acteur. Parallèlement, elle tourne avec de jeunes réalisateurs et goûte au one woman show. Tout en continuant à s'épanouir au théâtre dans différentes pièces à Paris : Jacques le fataliste de Diderot, adaptée et mise en scène par Claude Gilbert, la Locandiera de Goldoni et actuellement L'épreuve de Marivaux à l'Essaion mise en scène par Laetitia Richard. Elle intègre la compagnie SPECTAR[É] en interprétant le double dans La solitude des jeunes filles en coton.

ANGELE PEYRADE/ CHOREGRAPHE & AUTEURE débute sa formation au théâtre et aux arts vivants en intégrant la troupe des Enfants de la Comédie, dirigée par Karin Catala. À partir de 2007, elle poursuit cet apprentissage en suivant les cours Florent (Jérôme Dupleix, Sarah Siré et Thibault de Montalembert et Michel Duranden), divers cours de danse (la Ménagerie de verre), et obtient une licence d’études théâtrales à l’université Paris III. En 2010, elle commence un master sur le théâtre jeune public sous la direction de Joseph Danan. Elle approfondit par ailleurs sa pratique de la danse contemporaine avec Lyse Seguin, celle du théâtre avec Claude Duparfait (à l’université Paris 3 et l’atelier du Lundi du théâtre de la Colline 2010/2011) et auprès du Théâtre du Mouvement de Claire Heggen et Yves Marc. Elle est assistante à la mise en scène pour la Compagnie LaRousse (Nathalie Bensard) depuis 2010. Elle travaille avec Jeremy Ridel (le Legs/ Marivaux ; Electre/ fragments ; La Fausse Suivante/Marivaux), Daniel Monino ( Homériade/ polyphonie /partie1/ Ulysse / Dimitri Dimitriadis ; Espace Blanc / Paul Auster) pour l’Ensemble E. L. C’est avec des membres de cette même équipe qu’elle met en scène L’histoire du Village sous un quartier de Lune. Elle travaille en collaboration artistique au projet Le cas Léonce de Félicité Chaton pour la Compagnie Processes. Elle met en scène pour la compagnie lyonnaise A Titre Réciproque les pièces Perplexe de Marius Von Mayenburg ainsi que Woyzech d’après Büchner. Elle intègre  le  spectacle ANTIGONE//Le monde est une merveille en 2013 à sa création en tant qu'auteure et chorégraphe.

LILA MEYNARD/ CREATRICE LUMIERE porte son intérêt sur le théâtre des 12 ans grâce aux cours d’art dramatique du conservatoire du XIIème arrondissement. Son apprentissage se poursuit durant le bac scientifique option facultative théâtre au lycée Victor Hugo. Elle se tourne ensuite vers la Technique de la lumière avec un BTS Audiovisuel option Métiers de l’Image au lycée Jacques Prévert de Boulogne Billancourt. Suite au BTS elle passe une L2 puis une L3 d’études théâtrale à Paris 3 Sorbonne Nouvelle. Durant ces deux années elle participera à plusieurs festivals de spectacles vivants en tant que bénévole technique, fera un stage de 3 mois au service lumière du Théâtre National de la Colline, partira 1 mois à San Francisco assister un scénographe puis un créateur lumière pour deux Opéras, voyagera trois mois en Amérique du sud et travaillera comme machiniste sur le spectacle “La Face caché de la lune” de Robert Lepage dans le cadre du festival Santiago à Mil (Chili). Depuis octobre 2013, Lila est en CFA de Régisseur Lumière au CFPTS, une formation de 2ans en alternance. Son apprentissage se fait au Théâtre National de l’Odéon. Tout en se formant elle continue à travailler avec des jeunes compagnies à la création et régie lumière (Ensemble Esprits Libres, Les Joueurs, La C.TC, La compagnie en eaux troubles).

PENELOPE LEVY/ COMEDIENNE débute sa formation en 2008 aux ateliers du Sudden. C’est dans cette école qu’elle fait la rencontre de plusieurs comédiens et metteurs

en scène de la compagnie des Chimères et des Hippogriffes. Elle intègre cette compagnie en tant que comédienne dans plusieurs pièces jouées à Paris et au festival OFF d’Avignon. En 2010, elle change d’établissement pour intégrer l’Ecole Claude Mathieu. En 2013, elle a joué dans la création d’Alexandre Zloto : “Quand tu aimes il faut partir”, dans le cadre du spectacle promotionnelle de l’école Claude Mathieu. Elle participe à de nombreux projets en tant que comédienne: Le Cafard et L'Orchidée avec la compagnie A bout Portant et mis en scène par Karima El Kharraze, Le chef d'oeuvre inconnu avec la compagnie du Marteau mis en scène par Alexandra d'hérouville et Fanny Bloc, et de nombreuses créations avec la Compagnie AMAB. Elle intègre le spectacle ANTIGONE//Le monde est une merveille en 2013 à sa création en interprétant Antigone.

YOANNA MARILLEAUD/ COMEDIENNE s'est formée à l’Ecole Supérieure d’Art dramatique de Paris (ESAD) sous la direction de Serge Tranvouez et de Jean-Claude Cotillard. Ayant terminé sa formation, elle intègre en tant qu’interprète la nouvelle création de la compagnie Adhok, Immortels qui tournera en France durant la saison 2016 et à l’international en 2017. Elle est en parallèle co-fondatrice du Collectif l'Improbable avec lequel elle travaille sur deux créations Maraband, mise en scène de Marine Garcia Garnier et Ticha-Ticha, mise en scène de Florence Weber. Elle travaille également avec la metteure en scène Lisa Wurmser, Théâtre de la Véranda, pour sa prochaine création Le Songe d’une nuit d’été qui se jouera au Théâtre de la Tempête dès Avril 2017. De plus, elle participe à un laboratoire de travail avec le chorégraphe TOMEO VERGES, en vue d’une création pour l’hiver 2017. Elle intègre la compagnie SPECTAR[É] en interprétant Esther dans La solitude des jeunes filles en coton.